Jean Rollin Et Ses Vampires Cinématographiques

Essai sur les oeuvres de Jean Rollin, un artisan du cinéma d'exploitation disparu dans la plus totale indifférence.
Prix :
Description du livre

Travaillant sur des budgets minimes, avec des comédiens pour la plupart non professionnels, Jean Rollin a suscité bien des controverses en alignant une série de longs métrages poétiques et horrifiques, loin des standards imposés par le cinéma fantastique. Avec habileté, il a usé de l'indigence des moyens mis à sa disposition pour créer des univers personnels, faits de références littéraires et picturales, soignant toujours les cadrages et apportant un grand soin au montage. Il lui a souvent été reproché d'adopter une démarche de cinéphile et d'intellectuel, alors qu'il cherchait avant tout à réaliser des oeuvres de pur divertissement inspirées des seriaIs et des feuilletons d'avant-guerre, un peu à la manière de Louis Feuillade. Quant à l'érotisme qui traverse ses films, il s'agit presque toujours de caprices décoratifs, qui renvoient aux huiles de Paul Delvaux et de Clovis Trouille. Né en 1938 et décédé en 2010, il laisse un héritage complexe, encensé par les uns et méprisé par les autres. Cet essai part des pellicules laissées par l'artiste et cherche à analyser ses longs métrages par cet angle.