La Saint-Napoléon et ses représentations

Soldat romain martyrisé, patron des guerriers, croisé de saint Louis, chevalier en cuirasse, défenseur de la foi, saint Napoléon accomplit aussi tous les prodiges...
Description du livre

Et le bon saint, qui se gonfle aux louanges,

Perdant bientôt le peu qu'il a de sens,

Voudrait à Dieu voler sa part d'encens.

Barons ou ducs, c'est votre histoire à tous.

Napoléon d'un saint de pacotille

F aÏt un grand saint; fait des rois, fait des fous,

Gave des sots qu'il prend à la coquille,

Et tombe enfin. Messieurs, sur son rocher,

C'est vous d'abord qu'il dut se reprocher.

Soldat romain martyrisé, patron des guerriers, croisé de saint Louis, chevalier en cuirasse, défenseur de la foi, saint Napoléon accomplit aussi tous les prodiges: il monte aux cieux, sort du tombeau et ressuscite. Il a, outre ses images pieuses, des églises, des statues, des prières, des rues et des places, et même des loges maçonniques se placeront sous sa protection non seulement en France ais aussi aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne .. .

L'ouvrage présente en trois périodes, de la création de la Saint-Napoléon, en 1803, à 1815, de 1815 à 1840 et de 1840 à 1870, les différentes formes d'hommages et de dévotions rendues à la mémoire de l'Empereur à l'occasion de son anniversaire. L 'histoire et les hésitations de son instauration en 1806 sont longuement développées et complétées par de nombreuses informations sur les imagiers et les graveurs ainsi que sur la diffusion des images. Le découpage en trois périodes présente pour la première fois une analyse de l'évolution d'un culte, d'une fête et, enfm, d'une renaissance officielle.

L'auteur

Il a percé les secrets de la colonne Victor Hugo, retrouvé la tombe du colonel William Miller, m0l1ellement blessé aux Quatre-Bras, et ses nombreux articles démontrent son exceptionnelle connaissance du site de la bataille de Waterloo et de l'histoire de ses fermes, de ses châteaux et de ses monuments. Cette fois, loin des souvenirs des combats, il fait une profonde plongée dans l 'histoire des représentations de l'Empereur en tant que Saint-Napoléon.

En vente chez l'auteur : Claude Van Hoorebeeck - Rue des Combattants 20 - B - 1421 Ophain

Editions de l'Hayette

Du même auteur

Etudes historiques

- Blackman, John-Lucie: pourquoi sa tombe est-elle au Goumont ?, bulletin de l'Association belge

napoléonienne, n° 118, septembre - octobre 2007.

- Les deux seuls enterrements dans le cimetière de Waterloo d'officiers tués lors des combats du 18

juin 1815 : le major baron Charles de Villers et le lieutenant colonel Richard FitzGerald, bulletin de

la Société belge d'études napoléoniennes (Sben), n° 51, décembre 2007, pages 43 à 57.

- A la recherche de la tombe du colonel John William Miller, blessé le 16 juin, aux Quatre-Bras,

bulletin de la Société belge d'études napoléoniennes (Sben), n° 52, mai 2008, pages 27 à 48.

- A propos de la plaque des Foot Guards posée sur la chapelle en 1907, bulletin de la Société belge

d'études napoléoniennes (Sben), n° 54, décembre 2008.

- A propos de la plaque Thomas Crau/urd posée sur le mur du verger, bulletin de l'Association belge

napoléonienne, n° 126, avril 2009 (pages 32 à 40) et n° 127, juin 2009 (pages 39 à 5.1).

- Fichennont, la butte auxfougères : un domaine, trois familles (56 pages et 48 illustrations), Cercle

d'histoire de Lasne, juin 2009.

- Le site de la bataille de Waterloo de 1815 à nos jours (4 pages), Gloire et Empire, n032, septembre

2010.

- Daniel lffla Osiris et le monument de l'Aigle blessé (champ de bataille de Waterloo), Société des

Amis de Malmaison - Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, juin 20 Il .

- lifla Osiris et le monument de l'Aigle blessé (champ de bataille de Waterloo), bulletin de la Société

belge d'études napoléoniennes (Sben), n° 56, décembre 2011, pages 26 à 32.

Livres

- Le Goumont 1815

Nombre de pages
96